03/11/2016

La jupe crayon le basique féminin décortiquée par La Redoute

La jupe crayon le basique féminin décortiquée par La Redoute

La jupe crayon, jupe étroite, est avant tout un symbole. A la fois sexy et peu confortable, elle a souffert de son histoire avant de redevenir très populaire depuis plusieurs saisons, plébiscitée pour son côté formel, élégant, aussi à l’aise en bureau qu’en soirées. D’où vient-elle ? Comment la rendre moderne ? Quels sont les associations les plus tendance ? On retrace son histoire et son actualité.

La jupe crayon : son histoire

Jupe crayon hobble 1911

La jupe crayon apparaît dans ses premières formes dans les années 1880, mais il faudra attendre que curieusement Paul Poiret le couturier avant gardiste et plutôt libérateur du corps féminin propose une jupe entravée, avec un ourlet étroit, qui rend la marche peu aisée. Cette jupe prend le nom de « jupe hobble » où l’ourlet entrave vraiment la femme. On est en 1910 en pleine influence orientaliste, avec pour volonté de reproduire la démarche achoppée des geishas japonaises.

La jupe est alors plus longue que la jupe crayon actuelle. Elle prendra la longueur mi- mollet au moment de la première guerre mondiale. Puis, à la seconde guerre mondiale par souci d’économie, le gouvernement anglais recommande l’utilisation de moins de tissus. L’Incorporated Society of London Fashion Designers britannique conçoit donc une jupe droite qui deviendra une sorte d’uniforme féminin. Dans les années 40 elle affiche une longueur au-dessous du genou et est moulante. Comme elle est peu confortable on lui ajoute une fente à l’arrière de 15 cm. La jupe crayon rompt complètement avec l’esthétique des années folles, avec sa structure et son austérité.  Christian Dior, à l’après-guerre revient avec une approche plus glamour de la mode, réhabilitant la coquetterie devenue si désuète, avec pour volonté de reféminiser la femme. L’austérité disparaît il remet au goût du jour une certaine féminité oubliée pendant les années sombres. Avec son New Look il met en avant des jupes corolles, et propose son opposée … la jupe crayon au cours de sa collection « H ». Pour le couturier français la jupe crayon est « une architecture éphémère destinée à exalter les proportions du corps féminin ».

La jupe crayon ? Une icône de la femme plus sexy, au même titre que le corset et la jupe corolle.  Un certain retour en arrière finalement. Les pin-up américaines participeront à ce succès. La jupe crayon devient ainsi un symbole d’une féminité suggestive qu’elle garde encore aujourd’hui. Avec une aura des années 40 on l’associe aux actrices fatales et aux héroïnes d’Alfred Hitchcock, on en fait également l’un des éléments incontournables d’une allure bourgeoise. Dans les années 60 elle disparaît au profit de jupes plus courtes. C’est dans les années 80 que la jupe crayon revient sur le devant la scène, symbole de la working girl et de la prise de pouvoir d’une femme active moderne et accomplie. Elle est par ses lignes strictes et l’inconfort qu’elle suppose la jupe sophistiquée par essence tout en soulignant les formes du corps féminin. L’équilibre entre sensualité et rigueur en font désormais un basique incontournable réinventé au cours des saisons dans des matières diverses et associées à des pièces inattendues.

Jupe crayon défilé

La jupe crayon : comment la reconnaître ? 

On peut différencier la jupe crayon des autres formes existantes de jupe par des critères évidents. Elle est droite, et très près du corps, étroite, suggère les lignes du corps, elle galbe la silhouette. Sa longueur ? Sous le genou ou mi- mollet, éventuellement au niveau du genou. Elle peut être fendue à l’arrière, sur le côté ou devant, ou ne présenter aucune fente et s’apparenter à une sorte de tube. Généralement taille haute, on en trouve à la taille. Rarement taille basse. On peut la distinguer de la jupe de tailleur classique par sa longueur et les textiles utilisés pour la confectionner. Elle existe dans foule de matières contrairement à la jupe de tailleur.

La jupe crayon : comment la porter ?   

Contre toute attente la jupe crayon est versatile ! Elégante, chic, ultra-glamour on peut lui associer des tops différents et ainsi modifier complètement l’allure générale. Avec un chemisier, une chemise d’homme, un tee-shirt rock, un croppred top, sweat shirt… On peut contraster ou au contraire jouer dans le même champ stylistique. On associe désormais des pièces très classiques à des pièces issues du vestiaire casual ou même sport. L’important ? Toujours souligner sa taille. Côté couleurs la jupe crayons se décline dans toutes les teintes. De la très courante jupe crayon noire, on voit désormais des jupes crayon dans des couleurs plus franches, pastel comme le nude etc.

Les conseils de Cristina Cordula ici

La jupe crayon, pour quelles morphologies ?

 Comme elle est vraiment moulante la jupe crayon a tendance à se prêter à des morphologies où les formes sont présentes sans être trop généreuses, avec un buste aussi large que les hanches, fesses et cuisses. Mais, avec l’exemple de Kim Kardashian ou de Christina Hendricks, on a pu constater que la jupe crayon peut sublimer des silhouettes plus plantureuses où la taille fine est bien marquée.

Silhouette en sablier

La silhouette en sablier, ronde ou fine, est la plus aisée à habiller. La jupe crayon se prête parfaitement à votre corps. Vous pouvez la porter à toutes les sauces ! Sophistiquées avec une chemise, sexy avec un débardeur façon lingerie, cool avec un cropped top, tout est facilité par les proportions de votre silhouette.

Silhouette en A

Vous avez la taille fine, un buste étroit et des hanches larges ? La jupe crayon peut quand même s’adapter à votre silhouette ! Pour rééquilibrer plutôt que de choisir un top près du corps rentré dans la jupe, on préférera un top, pull oversized qui tombe au-dessus de la jupe crayon. Si vous assumez vos hanches, pourquoi pas une chemise rentrée dans la jupe ? Cette saison, optez pour du satin ultra-tendance.

Jupe crayon oversized

Silhouette en O, V, H

La silhouette H, c’est la silhouette athlétique par excellence. Mais pourquoi ne pas s’autoriser la jupe crayon qui va féminiser votre allure ? Pour ne pas attirer l’attention sur la proportion des épaules, on choisit un top ample, qui viendra équilibrer et flouter la silhouette globale. Les silhouettes rondes, en O, devront elles penser à marquer la taille. Les silhouettes en V, comme pour le H, avec des jambes fines et fesses discrètes opteront pour des tops carrés, droits ou oversized, pour mettre l’accent sur le bas du corps. Les décolletés sont permis et même recommandés.

Petit buste

Vos jambes sont bien plus longues que votre buste ? Comme la jupe crayon est en général taille haute, l’erreur la plus commune est de l’associer à des tops rentrés … L’effet jambes interminables mais buste riquiqui n’est pas forcément très gracieux. Préférez aux tops courts et autres brassières une chemise d’homme portée au-dessus de la jupe crayon par exemple.  

Du ventre

La jupe crayon trahit tous les petits « défauts » surtout au niveau du ventre. Mais plutôt que de s’interdire de la porter ou d’essayer de cacher ses rondeurs, misez sur une taille ultra marquée pour détourner l’attention de votre éventuel petit bidon.

Des mollets épais  

On a tous à l’esprit l’association jupe crayon + escarpins, une sorte d’absolu féminin presque de l’ordre du fantasme. Avec des mollets un brin épais c’est plus épineux. Mais pas forcément ! On opte pour une jupe crayon un peu plus courte.

La jupe crayon, les styles  

Certains people raffolent des jupes crayons au point d’en faire leurs looks de référence. Selon leur style on peut s’en inspirer pour s’essayer à la jupe crayon selon nos envies.

  • - La jupe crayon stricte

    C’est la jupe crayon littérale, un peu austère, comme les working girls la portent. En mode on pense à Carine Roitfeld ou à Victoria Beckham. Les escarpins ou boots sont donc de rigueur.

Jupe crayon Victoria Beckham
  • - La jupe crayon ultra-sensuelle
  • On la voit sur des femmes plus plantureuses comme Jenifer Lopez ou Beyoncé. Plus fantaisistes, elles l’osent dans des couleurs plus gaies et n’hésitent pas à souligner leurs formes, esprit 60’s. Souvent, également, elles les associent avec des souliers plutôt haut perchés.

Jupe crayon cuir

La jupe crayon, les matières

Pour flatter la silhouette on oublie les tissus épais ! Aujourd’hui la jupe crayon se décline du cuir au tweed en passant par la dentelle, le coton, le lycra, le jean … Imprimée ou unie, on ose toutes les fantaisies. Si vous êtes mince, les modèles en laine ou en cuir sont parfaits pour vous, en repulpant la silhouette. Si vous êtes naturellement dotée de courbes, au contraire préférez les matières fines, et des teintes plus sobres.

La jupe crayon, avec quoi ?

Jupe crayon pull

Dans la mesure du possible on essaie de dévoiler son atout principal : sa taille fine marquée par la taille haute du vêtement. Tout est permis, du marcel en coton au caraco en passant par la brassière en néoprène. On pense à contraster avec de l’oversized version sweat ou même maille. Enfin, il existe aussi l’option chemise rentrée, ou même pull. Le risque principal de la jupe crayon est de donner l’allure d’une secrétaire donc pensez toujours aux accessoires pour rompre les lignes trop strictes ou à clasher le haut et le bas pour un côté mode assumé. On peut associer la jupe crayon à une veste, un trench, un perfecto, une veste en jean, un pardessus militaire, une veste officier avec toujours l’idée de twister son côté un peu coincé ! Et côté chaussures ? Evidemment le meilleur ami de la jupe crayon est le talon haut ! Escarpin, stiletto, bottines, sont du meilleur effet. Avec le revival 90’s les plus audacieuses pourront s’essayer aux sneakers – mais attention cela tasse la silhouette-  et aux flatforms et creepers.

Donc en haut on pense à :

La chemise, à choisir structurée ou plus floue, que l’on rentre dans la jupe crayon, que l’on peut également nouer ou qui peut flotter au-dessus pour dissimuler des hanches plus larges.

Le t-shirt, qui dédramatise tout de suite la jupe crayon, également rentré. On peut aussi penser à un tee shirt plus structuré façon droit que l’on porte plutôt au-dessus cette fois.

Le pull, tant qu’il reste discret sous la jupe sans faire de plis.

Le cropped top, le sweat court, le mini-pull en maille, parfait pour souligner ses atouts.

Et aux pieds

Les escarpins, les chaussures complémentaires par excellence pour allonger la jambe.

Les bottines, pour les mollets fins.

Les baskets, derbies, loafers, plus délicats si l’on est petite.

Les bottes, pas forcément du meilleur goût, mais à tenter sur les grandes, ce qui ne coupe pas la jambe. Préférer à talons !

La jupe crayon, idées de looks 

En bref, quelques idées pour tester la jupe crayon au quotidien.

La journée, au bureau on associe sa jupe crayon à un top à encolure V, un collier, et des escarpins.

Jupe crayon défilé2

Pour des moments plus casual, on associe sa jupe crayon aux baskets blanches ultra-trendy avec une accumulation de bracelets et un tee-shirt en coton fin rentré dans la jupe.

Le soir, glamour, la jupe crayon se transforme en robe fatale avec un débardeur façon lingerie, des stilettos et une pochette.

Conclusion

Pour faire court la jupe crayon pour être vraiment tendance doit sortir des sentiers battus ! Car, on peut facilement tomber dans l’écueil du look de bibliothécaire ou professeur. Pour doper la jupe crayon rien de mieux que de s’éloigner des clichés du look ultra-glamour pour au contraire la rendre très contemporaine. N’hésitez pas à mixer univers et influences, essayez même votre jupe crayon avec des rangers, ou des bikers boots. L’idée en 2016 est de rompre avec cette jupe qui entravait autrefois les femmes pour la rendre au contraire arme du style. C’est noté ?